Clan des Nuits Brumeuses
Bienvenue à toi jeune padawan

Bienvenue sur le forum de notre clan, jeune chat :3

Clan des Nuits Brumeuses

Fermes les yeux sur ton passé, ouvres les sur ton futur, et regardes ton futur.
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
Les histoires d'Étoile de Brume ~ Commentaires
Les histoires d'Étoile de Brume ~ ★
Une histoire d'horreur ?
Dites-moi...
De la vie à la mort.
Les oubliés
Message important !
Une Patte Brisée ...
Le triste passé du chaton abandonné
Le clan éxilé
Sujets les plus vus
Une histoire d'horreur ?
Les histoires d'Étoile de Brume ~ ★
Le clan éxilé
Les histoires d'Étoile de Brume ~ Commentaires
Une Patte Brisée ...
Les oubliés
Le triste passé du chaton abandonné
° La prophétie du ciel °
Une vie...Une vengeance...Une recontre... Et puis...La mort...
Dites-moi...
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés

Partagez | 
 

 Les oubliés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guerrière lumineuse ☼
Féminin
Messages : 67
Age : 16
Localisation : Quelque part dans ce monde
Humeur : Ça dépend de vous ;)
avatar
Plume d'Azur
MessageSujet: Les oubliés   Mer 31 Déc - 2:36

Bonjour à tous les gens qui voudront bien lire mon histoire (un peu long comme phrase d'accueil)!
Comme beaucoup d'entre vous je pense sur ce forum, j'adore écrire, inventer. C'est presque continuel, j'adore ça, enfin bref. J'aimerai écrire une fanfiction qui reprendrai l'histoire de Feuille de Houx dans la guerre des clans. L'histoire est de moi, mais le contexte et les personnages appartiennent à la série (je tiens à préciser). Pour prévenir, il y aura des noms qui pourront vous rappeler les vôtres, membres du CNB, car je m'en suis inspiré. J'espère que ça ne vous gênera pas. J'aimerai aussi rappeler qu'il n'y a que les noms en cause. Ne voyez rien de personnel dans l'importance, l'histoire ou les actions des personnages.
Sur ce, bonne lecture!!
                       
                                                 *************************
Chapitre un (je vous épargne le prologue)

Dans les profondeurs des grottes des montagnes, lors de la mauvaise saison, il faisait froid, et les tanières étaient bien trop peu éclairées au goût des jeunes chats du Clan du Ruisseau. Pourtant, ce furent les rayons du soleil qui réveillèrent Feuille de Houx. Le contact des rais de lumière étonnamment chauds sur sa fourrure noire lui procurait un plaisir intense. Il faisait si froid dans les hauts plateaux...
Les yeux de la guerrière s'ouvrirent sur le vallon en contrebas. Une vue dont elle avait l'habitude. La jeune chatte s'assit et s'ébroua pour se débarrasser de la fine couche de rosée qui avait perlé sur son pelage pendant la nuit. Les deux saison passées au sein de ce clan des montagnes qui était désormais sa nouvelle famille lui avaient laissé le temps de s'habituer au plaisir de dormir à la belle étoile.
"Comme les membres du Clan du vent, murmura t-elle.
-Tu parles toute seule ?"
Feuille de Houx sursauta et se retourna d'un bloc, les yeux écarquillés. Une jeune chatte brun doré la regardait, l'air amusé.
"Œil de Jade! Tu m'as fait une de ces peurs...
-Comme d'habitude, en fait, railla la guerrière. À quoi tu pensais?
-Et bien, hésita t-elle, réalisant soudain qu'elle s'était exprimée tout haut, je...
- Ne dis rien. À ton ancien clan?
-Oui, admit-elle. Enfin, pas vraiment mon clan celui de...
-Épargne moi les détails, pas besoin de te lancer dans un récit interminable, la coupa son interlocutrice en venant s’asseoir à côté d'elle. Écoute... Tu dois te faire à l'idée que c'est derrière toi tout ça. Ta vie, c'est un clan maintenant. Un seul. Le nôtre. Le tien.
-Fais toi à l'idée que je ne peux pas oublier mon passé. Ici, ailleurs, ou que j'aille, ce que j'ai connu autrefois resurgira, que ce soit à la vision d'un écureuil grimpant dans un arbre, ou au bruit d'un poisson éjecté de l'eau par un guerrier en chasse, ou...
-Stop! On arrête là. Combien de fois on a eu cette conversation?
-Euuh... à peu près tous les matins?,sourit Feuille de Houx, qui savait exactement ce que son amie allait dire.
-Combien de fois t'ai je interrompue environ deux minutes après le début de ton long et ennuyeux monologue?
-Je sais pas...
-Réponse: à chaque fois!
-Et...c'est quand la dernière fois que je t'ai dit que la prochaine fois que tu te moquerai de moi je te pousserai du haut du bord de ce plateau?
-Hum, réfléchi Œil de Jade en regardant la pente raide qui s'étendait sous la corniche où elles se chamaillaient, peut être...hier matin!, miaula t'elle en faisant mine de pousser sa camarade dans le vide.
-Tssss, fit la guerrière noire en esquivant, s'éloignant du bord. Mauvaise joueuse...
-Allez viens! dit l'autre en s'étirant. On va réveiller les paresseux."
Feuille de Houx suivit son amie qui se dirigeait vers l'immense et profonde cavité rocheuse constituant  la base du camp. Comme à son habitude, la chatte brun doré bondissait de tanière en tanière, réveillant au passage guerriers, apprentis et anciens. Elle s'attarda sur celle des novices, sans doute pour secouer son apprenti, Éclair d'Ébène.
Si il y a une chose à laquelle Feuille de Houx ne s'était toujours pas habitué depuis qu'elle était dans le Clan du Ruisseau, c'était le système bizarre des noms. Les membres du clan considéraient qu'un nom se garde toute une vie, excepté lorsque un chat passe de l'état de lieutenant à celui de chef. Devoir appeler des apprentis et même des chatons par des noms de guerriers ne lui plaisait pas vraiment. Mais c'était une bien maigre contrariété comparé au bonheur nouveau qu'elle s'était construit au sein de ce clan, avec leurs règles et leur façon de vivre. Et surtout leur propre code du guerrier, qui semblait avoir un sens nouveau et totalement différent de celui qu'elle avait toujours connu. Elle avait l'espoir que personne ne bafouerai ce code, que chaque individu le tienne à cœur autant qu'elle.
"On se revoit après l'entraînement?".annonça joyeusement Oeil de Jade lorsqu'elle passa à sa hauteur, suivie de son jeune apprenti. Éclair d'Ébène avait à peine 7 lunes et venait de commencer son apprentissage. Tout comme sa sœur, Fleur d'Azur, l'apprentie de Feuille de Houx. Cette dernière passa la tête dans le dortoir des apprentis. Comme elle l'avait deviné, Fleur d'Azur dormait profondément. Œil de Jade n'a certainement pas du la réveiller. Elle était épuisée à cause de l'entraînement au combat intensif que son mentor lui avait fait subir la veille.
La guerrière noire prit la décision de la laisser dormir et d'aller manger un morceau.
Pas de gibier frais. Que des souris de la veille. La patrouille de l'aube n'était à l'évidence pas encore rentrée. Pourtant, plus de la moitié du soleil était visible au dessus des montagnes. Il faut dire que le lieutenant, Présage de la Lune, n'était pas très matinal. Il n'en n'était pas moins très efficace dans son rôle de lieutenant, d'autant plus que c'était un guerrier redoutable. C'est d'ailleurs à lui que Feuille de Houx devait la cicatrice qu'elle avait sur l'épaule. La sensation de cette blessure lui rappelait immanquablement son arrivée dans le Clan du Ruisseau. Comment elle s'était retrouvée sur des terres inconnues, comment elle s'était battue, épuisée contre Présage de la Lune, qui était très...rigoureux sur la loi territoriale. Comment elle avait rencontré Œil de Jade, qui lui avait sauvé la vie une première fois en s'interposant entre elle et le lieutenant. Elle ne pouvait s'empêcher de penser que si la guerrière aux yeux verts n'avait pas fait partie de la patrouille de Présage de la Lune ce jour là, elle serait peut être morte... C'est aussi Œil de Jade qui a insisté et convaincu Étoile de Pluie de l'accepter dans le Clan du Ruisseau. Elle avait fait ses preuves en chassant pour le clan une lune entière; à l'époque, il était question de l'accueillir le temps qu'elle se rétablisse, mais Œil de Jade était tenace, pleine de vie et de bonne volonté, elle avait un cœur ouvert, pur et franc. Feuille de Houx s'était par la suite plutôt bien intégrée dans le clan, mis à part le lieutenant, qui ne l'appréciait pour ainsi dire pas du tout, un ou deux anciens qui grommelaient en sa présence et un apprenti, le fils de Présage de la Lune, qui lui vouaient carrément une haine farouche. C'était au départ lui, et pas Fleur d'Azur, qui était censé être son apprenti. Mais lors du baptême, il avait catégoriquement refusé que Feuille de Houx soit son mentor. Son apprentissage a alors été retardé d'une lune.
Se remémorer ces moments eu pour effet de faire gargouiller son estomac. La chatte noire se restaura donc. Assez difficilement, car la consistance très sèche de la viande la forçait à mastiquer lentement. L'air des montagnes était froid, mais sec. Et après une nuit passée exposé à l'air pur, le gibier aussi. Le rideau de lierre qui masquait l'entrée d'une tanière remua. Feuille de houx leva les yeux et vit le lieutenant en sortir, suivi de près par une chatte au pelage blanc piqueté de gris.
"Salutations, Feuille de Houx, annonça t-elle.
-Salutations, Étoile de Pluie."
Présage de la Lune se contenta d'un bref mouvement de tête.
Le bruit d'une course précipité et d'un dérapage en catastrophe attira l'attention de tous ceux qui se trouvaient dans la combe rocheuse (c'est à dire deux guerriers,Feuille de houx, le lieutenant et la meneuse) vers... l'apprenti d'Oeil de Jade, Éclair d'Ébène. Le novice était haletant, ses yeux jaunes étaient agrandis par la peur et un filet de sang coulait sur son épaule. Brise des Nuages, la guérisseuse, sorti précipitamment de son repaire et accouru vers l'apprenti.
Feuille de Houx fit de même et se précipita vers l'entrée de la grotte. Aucun autre guerrier ne l'avait suivi, seule l'odeur de la peur du novice était présente.
"Éclair d'Ébène, que s'est il passé?, le questionna Étoile de Pluie.
-Où est Œil de Jade?, enchaîna Feuille de Houx
-Tu as d'autres blessures?, demanda Brise des Nuages, pour qui seule la santé d'Éclair d'Ébène avait de l'importance.
-Taisez vous!,gémît-il. Écoutez moi! Il y a des chiens et des bipèdes sur notre territoire ! Ils..ils se dirigent vers le camp!! hurla l'apprenti avant de s'effondrer.
Les membres du clan, alertés par l'agitation à l'entrée de la grotte, étaient progressivement sortis de leur repaire, et la plupart d'entre eux avaient sans doute entendu le cri du novice, car une des miaulements et gémissements alarmés résonnèrent dans le camp. Les apprentis, dont la tanière était la plus éloignée de l'attroupement, sortirent un à un, le regard inquiet. Feuille de Houx, qui fonçait vers la sortie, s'arrêta et se retourna. Son cœur se serra lorsqu'elle vit Fleur d'Azur chercher son frère au milieu de la foule. Elle croisa son regard une fraction de seconde avant de remonter ventre à terre la piste qu'avait laissé le novice.


Dernière édition par Plume d'Azur le Ven 2 Oct - 16:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guerrière lumineuse ☼
Féminin
Messages : 67
Age : 16
Localisation : Quelque part dans ce monde
Humeur : Ça dépend de vous ;)
avatar
Plume d'Azur
MessageSujet: Re: Les oubliés   Mer 31 Déc - 2:43

Voilà pour le chapitre 1 ^^
C'est ma première histoire sur LGDC, donc c'est peut être un peu plombant.
La suite plus tard parce qu'il est deux heures du mat et que à deux heures du mat, les gens font dodo. Dodo!
À plus;)

________________________________________________________________________________________________
Personne ne perd personne parce que personne ne possède personne.
La liberté n'est vue que par le rattachement des autres à soi même.


Le temps ne guérit pas toujours la douleur mais il t'apprend parfois à vivre avec.
Revenir en haut Aller en bas
Guerrière lumineuse ☼
Féminin
Messages : 67
Age : 16
Localisation : Quelque part dans ce monde
Humeur : Ça dépend de vous ;)
avatar
Plume d'Azur
MessageSujet: Suite   Mer 31 Déc - 18:32

Chapitre deux:


L'odeur du sang et de la peur était de plus en plus forte à mesure que Feuille de Houx avançait. Elle bondissait tant bien que mal de pierres en pierres sur le terrain ardu et pierreux qu'elle traversait. Un vent agressif lui fouettai le visage et l'obligeait à fermer les yeux. Elle freina au milieu des rochers et manqua de trébucher. Dos au vent pour ne pas sentir la bise sur son visage, la guerrière reprit son souffle. Elle huma l'air et constata que l'odeur continuait vers la droite. Parfait. Le terrain descendait en pente douce et les rochers se raréfiaient. En entrouvrant la gueule, elle cru percevoir également l'odeur d'Ombre du Renard, assez proche. Elle reprit sa course effrénée.
Elle n'avait pas parcouru dix longueur de queues qu'elle tomba en arrêt au milieu de la pente. Une masse sombre était étendue en travers du sentier caillouteux.
"Non!"
Feuille de Houx se précipita sur le corps inerte du matou, qui n'était autre qu'Ombre du Renard. Son pelage roux était recouvert d'un mélange poisseux de poussière et de sang, qui formait également une petite mare au niveau de sa gorge.
À la vue de cette blessure, Feuille de Houx hoqueta. Le pelage roux et noir de son camarade vira soudain au gris et les montagnes baignée de lumière disparurent, laissant place à une forêt plongée dans l'obscurité de la nuit.
"Que... Où suis je?"
Elle perçu le bruit d'un torrent en contrebas. La guerrière senti ses poils se dresser sur son échine lorsqu'elle reconnu l'endroit.
"Bonsoir, Feuille de Houx, miaula une voix derrière elle.
-Pelage de Granit, feula la chatte noire sans se retourner.
-Tu t'en souviens, n'est ce pas ?
-Va t-en.
-Non, Feuille de Houx, je ne m'en irai pas, pas tant que tu auras payé pour ton crime...
-Va t-en!! hurla la guerrière en faisant volet face. Pars, tu m'entends?!
Aucune trace de Pelage de Granit. Seulement sa voix, qui paraissait venir de tous les côtés.
-Il serai dommage que je parte sans avoir accompli ma mission. Destinée à te détruire. Pour le bien de tous les clan qui auront l'inconscience de t'héberger.
-Mourir est la meilleure chose que tu aies pu faire pour n'importe quel clan!, feula la chatte, hors d'elle.
-Vraiment? Que dirai tu de..."
Feuille de Houx n'entendit pas la suite; un concert d'aboiements et de feulements la ramena à la réalité, la forêts disparu et le jour revint. Ombre du Renard était toujours étendu sur le sol. Il était vivant: ses flancs se soulevaient à un rythme irrégulier.
Elle secoua le guerrier du bout des pattes.
"Ombre du Renard!! Réveille toi! Hého!"
Il ouvrit enfin les yeux et toussa. Du sang sortit de sa gueule entrouverte.
"Feuille de Houx?, demanda t-il d'une voix rauque. Qu'est ce que...
-Essaie de te lever, vite, le pressa la guerrière. Les chiens ne vont pas tarder à arriver jusqu'ici..."
Mais quand elle vit  le félin essayer de se mettre sur ses pattes, elle su qu'il était beaucoup trop faible pour rentrer seul au camp.
"Déplaces toi jusqu'à là bas, ordonna t-elle en lui désignant un espace entre deux rochers, non loin du chemin. Je vais aider les autres."
Sans attendre la réponse du guerrier, elle fila dans la directions des aboiements qui se rapprochaient.


Dernière édition par Plume d'Azur le Jeu 27 Aoû - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guerrière lumineuse ☼
Féminin
Messages : 67
Age : 16
Localisation : Quelque part dans ce monde
Humeur : Ça dépend de vous ;)
avatar
Plume d'Azur
MessageSujet: Re: Les oubliés   Mer 31 Déc - 18:35

Désolée pour les fautes d'orthographes, je sais qu'il y en a, mais je suis sur mon phone pour écrire et c'est par pratique pour vérifier les erreurs.

________________________________________________________________________________________________
Personne ne perd personne parce que personne ne possède personne.
La liberté n'est vue que par le rattachement des autres à soi même.


Le temps ne guérit pas toujours la douleur mais il t'apprend parfois à vivre avec.
Revenir en haut Aller en bas
Guerrière lumineuse ☼
Féminin
Messages : 67
Age : 16
Localisation : Quelque part dans ce monde
Humeur : Ça dépend de vous ;)
avatar
Plume d'Azur
MessageSujet: Re: Les oubliés   Dim 4 Jan - 0:05

Chapitre trois
(Loin des montagnes...)

Un petit museau de souris émergea du tapis de feuilles mortes que la froideur de la nuit avait recouvert d'une fine pellicule de givre. Après quelques secondes d'hésitation (et certainement une mûre réflexion de la part de la petite créature), le rongeur se décida enfin à extirper la moitié de son corps à l'air frais. Il ne se doutait pas que, à quelques longueur de queues de là, une paire d'yeux ambrés suivait le moindre de ses mouvements. Le félin, à qui les yeux appartenaient, banda ses muscles, prêt à bondir sur son innocente future victime...
"Pelage de Lion!"
Pfuit! La souris disparu aussi vite qu'elle était apparue.
Le guerrier fit volte face et se retrouva devant une jolie chatte brun tigré aux pattes blanches qui le fixait intensément.
"Feuille de Lune! feula t-il. Cette souris était destinée au clan!
-Clan qui va bientôt s'agrandir; tu devrais être aux côtés de Poil d'Écureuil. Elle a besoin de toi en ce moment. Il n'y a que Chipie et Œil de Geai à ses côtés, présentement.
-Je me fiche de ce que Poil d'Écureuil peut avoir besoin. Elle ne mérite même pas d'avoir des chatons. Le Clan des Étoiles est bien trop indulgent avec elle."
Pelage de Lion se rendit soudain compte qu'en disant cela, il avait pensé à la Forêt Sombre. Avec ce qu'il savait, c'était automatique.
"Non, se reprit t-il en secouant la tête. Elle mérite un châtiment, mais pas celui là. Pas si horrible."
"Pelage de Lion, tu vas bien?, s'enquit Feuille de Lune.
-Hein? Euh, oui... Enfin, quoi qu'il en soit, laisse moi tranquille. Toi et Poil d'Écureuil. Je n'ai plus rien à faire avec elle et encore moins avec toi. Il y a d'autre chats dans le clan qui ont eu la faiblesse de lui pardonner, comme Étoile de Feu et Tempête de Sable. Va donc les voir.
-Ils ne sont toujours pas rentrés de leur "visite" au Clan de la Rivière. Poil d'Écureuil aura certainement accouché d'ici à ce qu'ils reviennent. Viens la voir. C'est un des moments de sa vie où elle aura le plus besoin de toi, insista t-elle.
-Tu n'as pas à me dire ce que je dois faire, Feuille de Lune. Elle MÉRITE que personne ne soit à ses côtés, et encore, je trouve que la présence d'Oeil de Geai est un cadeau. Elle a trahi les siens. C'est la moindre des compensations.
-Tout d'abord, si, j'ai une bonne, une excellente même, raison de te dire ce que tu dois faire, Pelage de Lion, parce que je suis ta mère. Ensuite, elle a choisi de m'aider moi. Encore une fois, essaye de voir les choses de manière à ce que tu te dise que si tu dois en vouloir à quelqu'un, c'est à moi. À moi et à personne d'autre."
Un silence durant lequel les deux félins se fixèrent sans ciller s'ensuivit.
"C'est vrai, dit Pelage de Lion d'une voix rauque, c'est toi la principale fautive. C'est par toi que tout a commencé, de notre naissance jusqu'à la mort de Feuille de Houx, commenca t-il, ignorant intentionnellement la première remarque de son interlocutrice. Mais tu n'es pas la seule. Malheureusement pour toi, je vois deux fautives au lieu d'une. Car Poil d'Écureuil aurait pu refuser de t'aider. Toi tu aurais pu dire la vérité dès le départ, dèque tu as su au tu étais pleine. Mais tu ne l'as pas fait. Ensuite, nous sommes nés, et là, c'était trop tard pour éxécuter ce plan. Après quoi vous aviez une autre échappatoire: nous dire la vérité. Mais aucune d vos deux ne l'a fait quand il fallait. Seulement trop tard. Beaucoup trop tard. Tu vois comme ta sœur est presque aussi fautive que toi. Ne me demande pas de voir les choses autrement, Feuille de Lune, et maintenant va t-en. Laisse moi chasser. J'essaie de ne pas être un fardeau pour le clan, moi au moins, termina t'il en s'éloignant.
Il lui fut impossible de repérer une autre proie. La conversation qu'il venait d'avoir avec sa mère lui occupait l'esprit, tout comme Poil d'Écureuil. Il savait pourtant que cette dernière ne valait pas la peine qu'il se prenne la tête pour elle. En plus, maintenant, il repensait à Pelage de Brume et à Cœur de Tigre, initiés au sombre entraînement de l'ancien meneur du Clan de l'Ombre, Étoile de Tigre.
Absorbé par ses pensées, il ne s'était pas aperçu que ses pattes l'avaient mené jusqu'à la frontière du Clan du Vent. Des bruits de conversation et l'odeur de son clan lui parvinrent. Il aperçut non loin Étoile de Feu et Tempête de Sable qui avançaient dans sa direction.
Il hésita à leur dire que Poil d'Écureuil avait déjà des contractions et que le travail avait peut être déjà commencé.
"Je ne serai pas impliqué, de toute manière. Alors pour ce que ça change..."
Il franchit le torrent d'un bond et partit à la rencontre de son meneur.


Dernière édition par Nuage d'Azur le Dim 22 Fév - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guerrière lumineuse ☼
Féminin
Messages : 67
Age : 16
Localisation : Quelque part dans ce monde
Humeur : Ça dépend de vous ;)
avatar
Plume d'Azur
MessageSujet: Re: Les oubliés   Sam 7 Fév - 19:34

Désolée d'avoir fait attendre ceux qui ont aimé l'histoire... la suite ;)
Bon, petite modification au niveau des noms des apprentis dans le Clan du Ruisseau. L'idée des noms de guerriers, je ne sais même plus pourquoi je l'ai eu. Je vais donc supprimer ce détail (ça fausse un peu l'histoire , désolée...) c'est dur pour les lecteurs de distinguer les apprentis des guerriers et chiant pour l'auteure (nan, je suis pas une flemmarde...) d'expliquer à chaque fois. Donc Fleur d'Azur s'appelle Nuage de Fleur et Eclair d'ébène, Nuage d'éclair. Ce sera la seule modification ;) merci!

Chapitre quatre:

L'odeur du sang. Les feulements de colère. De peur. De douleur.
Les aboiements. Le bruits des corps roulant au sol. Des coups de griffes. Des coups de crocs.
Tout cela parvenait aux yeux et aux oreilles de Feuille de Houx avec une violence inouïe. Quatre énormes molosses griffaient, mordaient et plaquaient les chats de la patrouille de l'aube, qui n'était pas revenue au camp.
Un puissant cri de colère sortit de la gueule de Feuille de Houx. En une fraction de seconde, ses griffes étaient sorties , ses crocs dévoilés et son échine hérissée au point que la guerrière avait doublé de volume. La bave aux lèvres et la rage au corps, elle se jeta dans la bataille en retombant sur le museau d'un des canidés et en lui plantant ses griffes dans les yeux. La bête hurla et se cabra de douleur, lâchant la proie qu'elle s'apprêtait à déchiqueter. Feuille de houx lâcha prise, pivota dans les airs et s'accrocha au pelage noir du chien, enfonçant griffes et crocs dans sa chair.
Ses gémissements la motivaient plus que jamais. Elle s'acharnait sur lui avec une force et une sauvagerie inhabituelle, esquivant les pluies de coups de pattes musclées qu'assénait l'animal en furie pour se débarrasser de son assaillante. La guerrière perdaient petit à petit le contrôle d'elle même. La véritable raison de sa colère avait perdu toute importance. Très vite, son seul et unique but fut de tuer.
Lorsqu'elle se détacha enfin de ce qui était devenu sa proie, la bataille faisait toujours rage. Mais les bruits et l'ambiance sauvage du combat autour d'elle lui étaient maintenant insignifiants.
D'une démarche ferme, elle avança vers le molosse, qui peinait à tenir sur ses pattes, le visage en sang et très certainement aveugle. Par endroit, sa fourrure pendait lamentablement, et une flaque de sang de formait sur son ombre.
Personne ne remarqua Feuille de Houx avancer lentement vers son adversaire aveugle, impassible. Dans la même seconde, elle banda ses muscles et lui sauta à la gorge.
La bête poussa un cri de douleur rauque qui s'acheva sur un gargouillis d'étouffement.
Cette fois, les canidés cessèrent leur carnage et tournèrent la tête vers leur compagnon, qui tentait désespérément de chasser le félin noir de sa gorge. Soudain, il cessa de se débattre et s'affala sur le flanc. Ce fut seulement à cet instant que Feuille de Houx reprit ses esprits et enleva ses crocs de la jugulaire du chien. Du sang jaillissait de la gorge de ce dernier, secoué de spasmes. Les yeux écarquillés, Feuille de Houx le vit s'éteindre dans une dernière convulsion.
Les félins qui tenaient encore debout assistèrent à la scène, abasourdis. Une seule guerrière avait réussi à terrasser un de ces molosses!
Feuille de Houx cracha la quantité de sang qu'elle avait dans la gueule et frissonna devant le cadavre, ou plutôt le tas de chair.
"Ce n'est pas moi qui ai... Ce n'est pas possible... pas seule... pas tout ce sang... non..."
Un bruit de cavalcade interrompit net ses pensées; le reste des chiens venait de s'enfuir dans les sous bois qui bordaient le ravin. En contemplant ce qu'ils avaient laissé sur leur passage, son cœur se serra.
Trois chats sur six étaient valides. Neige d'Hiver, un guerrier fort et robuste, n'avait que quelques égratignures. Il s'approcha prudemment de la masse immobile et la renifla.
"Il est bien mort, l'informa Feuille de Houx d'une voix sourde.
- L'as-tu tué... seule? questionna le matou blanc.
- Tu vois quelqu'un d'autre? répondit-elle sèchement. J'ai du mal à y croire moi même, mais oui, j'ai...
- Attends un peu, la coupa Neige d'Hiver, c'est impossible. A six contre quatre nous leur avons à peine infligé ce qu'il fallait pour les faire partir. Qu'est ce que tu as fait ? cracha t'il en s'avançant vers la chatte noire, menaçant. C'est toi qui les a guidés jusqu'ici pour ensuite nous prouver ta valeur!
- Non! se défendit la guerrière, interloquée par la violence des accusations de son camarade. Tu te trompe complètement, je n'ai strictement rien à voir avec...
- Avoue le! continua t'il sans l'écouter.
- Espèce de cervelle de souris! s'énerva Feuille de Houx. Tu crois vraiment que j'aurais fait exprès de risquer la vie de ne serait-ce qu'un membre du clan pour... quelque raison que ce soit!?
- Et bien justement! Tu n'as même pas...
- Ça suffit!"
Les deux félins tournèrent la tête d'un même mouvement. Œil de Jade, soutenue par un matou gris tigré, leur lançait des regard furieux. Elle tremblait et une large cicatrice lui barrait le flanc gauche, mais son feulement avait été assez puissant pour interrompre la dispute.
"Œil de Jade! s'affola Feuille de Houx en se précipitant vers son amie. Est ce que ça va?
- Non! Vous ne voyez pas que ce n'est pas le moment ? Il y a des blessés! Occupez vous-en!
- Calme toi, miaula son camarade gris en la faisant avancer. Rentrons au camp, ils vont s'occuper des blessés, termina t'il en leur lançant un regard qui voulait dire "en tout cas, vous avez intérêt".
Les deux autres félins n'avaient toujours pas bougé. Inquiète, la guerrière noire s'approcha du corps inerte de Nuage d’Érable, étendu sur une pierre maculée de sang séchée. Elle prit doucement la jeune apprentie entre ses crocs pour la ramener au sol. Une boule se forma dans sa gorge lorsqu'elle s'aperçut que les yeux entrouverts de la novice étaient vitreux et que ses flanc ne se soulevaient plus. Elle allait miauler un adieu quand une voix froide et inconnue surgie de derrière elle la fit sursauter.
"Bien. Venin de Serpent a fait du bon travail..."
Feuille de Houx se retourna d'un bloc, les griffe sorties, le pelage hérissé.
- Qui es-tu? cracha la guerrière, furieuse. Qui a fait du bon travail?"
Plus loin, Neige d'Hiver enfouissait son museau dans un la fourrure d'un camarade de clan qui avait du lui aussi succomber à ses blessures. Il semblait ne rien avoir entendu.
Devant elle se tenait un petit chat noir aux yeux d'un bleu et d'une expression glacials. Une de ses patte avant était blanche et il portait au cou un immonde collier coloré d'écarlate autour duquel étaient accrochées des dents... de chats?
"Ton futur mentor a fait du bon travail, tout comme toi. En ce qui me concerne... je me nomme Fléau.


Dernière édition par Plume d'Azur le Jeu 27 Aoû - 21:41, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guerrière lumineuse ☼
Féminin
Messages : 67
Age : 16
Localisation : Quelque part dans ce monde
Humeur : Ça dépend de vous ;)
avatar
Plume d'Azur
MessageSujet: Re: Les oubliés   Dim 22 Fév - 21:08

Chapitre cinq

Une douce brise faisait gracieusement onduler les hautes herbes claires de la lande. Elle s'étendait à l'infini. C'était comme si tout le reste du paysage avait été englouti. Le ciel n'était qu'un vaste nuage clair et uniforme.
Œil de Geai entrouvrit légèrement la gueule, cherchant la trace d'un quelconque signe de vie. Mais rien. Pas la moindre présence. Le félin avait appris que jamais il ne rêvait par hasard. Chacun de ses songes était un message, un changement, ou une quête. Mais c'était la première fois qu'il était seul. Pas même un membre du Clan des Etoiles n'était venu.
Il avança dans l'immensité végétale, tous ses sens en alerte. Il accéléra. Cette monotonie du paysage ne pouvait pas être normale. Il fixait son regard droit devant lui, cherchant le but de son rêve. Sans même s'en rendre compte, il se mit à courir. Son souffle se fit plus court et plus rapide. Il fallait qu'il sorte de ce vide de plus en plus oppressant.
Soudain, il stoppa net.
Devant lui, le paysage avait totalement changé et une pente semi-herbeuse très raide se trouvait à quelque mètres de lui. Son cœur se calma doucement et sa respiration se régularisa.
"J'ai bien cru que je n'en sortirais jamais..."
La lande avait laissé place à une chaîne de montagnes rocheuses. En contrebas, il pouvait un vallon, éclairé par un rayon de soleil qui perçait désormais à travers les nuages.
"Des montagnes... peut-être les mêmes que celles de la Tribu de l'Eau Vive... Mais pourquoi?"
La réponse (enfin, si l'on pouvait appeler ça comme ça) ne se fit pas attendre: les sommets des pics montagneux qui, quelques instants plutôt, étaient à moitié voilés par un masque de brume, furent recouverts d'un liquide écarlate.
Du sang.
Des murmures venant de toutes part assaillirent les oreilles du guérisseur, qui les rabattit sur son crâne. Le sang engloutissait les flancs des montagnes, diminuant la distance qui le séparait de lui.
"Fermez-la! feula Œil de Geai. Qui êtes vous? Que voulez vous?"
La seule chose dont il était sûr, c'est que ces voix n'appartenaient pas au Clan des Etoiles. Elles n'étaient que chuchotements, mais l'agressivité et l'animosité se distinguaient très clairement.
Essayant de garder son calme, il tenta de saisir le sens de ces paroles.
Au début, il n'y parvint pas; les mots s'entremêlaient dans son esprit, car ils arrivaient de tous les côtés.
Clan... Sang...
La même phrase était répétée par plusieurs voix. Une courte phrase, menaçante, lourde de sens.
Clan... Sang... revenir...
"Clan... Sang... va revenir? Est ce que..."
Trop tard.
Ses ténèbres habituelles l'enveloppèrent de nouveau et les bruits familiers du clan qui se réveille lui revinrent.
Revenir en haut Aller en bas
Guerrière lumineuse ☼
Féminin
Messages : 67
Age : 16
Localisation : Quelque part dans ce monde
Humeur : Ça dépend de vous ;)
avatar
Plume d'Azur
MessageSujet: Re: Les oubliés   Mar 24 Fév - 21:55

(Suite du chapitre cinq) Un problème technique a fait que j'ai dû séparer le chapitre en deux. Désolée!
******************


...Ses ténèbres habituelles l'enveloppèrent de nouveau et les bruits familiers du clan qui se réveille lui revinrent.
L'esprit encore embrumé par l'étrange songe qu'il venait de vivre, le guérisseur s'assit et entreprit de faire sa toilette. Comme s'il n'avait pas assez de soucis comme ça, il fallait qu'il ait ce message pour le moins incompréhensible. Et il n'avait aucune idée de ce qu'il devait faire... Ni à qui en parler, à part bien sûr Pelage de Lion. Depuis la disparition de Feuille de Houx, lui et son frère s'étaient juré de ne rien se cacher. Garder un secret avait pour eux de trop lourdes conséquences... Il avait pour sa part tenu parole. Mais il trouvait que Pelage de Lion avait une fâcheuse tendance à beaucoup... communiquer avec son apprentie. Nuage de Colombe. La troisième de la prophétie. Pour Œil de Geai, elle ne méritait pas encore leur confiance totale. Son frère lui avait appris trop de choses qu'elle ne devrait pas encore savoir. D'une part, elle était trop jeune. Mûre pour son âge, certes, Œil de Geai s’en était rendu compte au fil des « leçons » visant à la préparer à ses futures responsabilités qu’il avait tenu à lui donner. D'autres parts, même si elle avait affirmé le contraire, le guérisseur sentait bien que la novice hésitait encore à accepter son destin. Une vie normale la tentait.
"Sauf que bientôt, personne ne pourra prétendre à une vie normale."
Il interrompit ses coups de langue pour se coucher sur le flanc, contre la paroi de son repaire. Il était épuisé. Si les rares nuits où il parvenait à trouver le sommeil étaient hantées par des présages énigmatiques, il n'allait bientôt plus rester grand-chose du guérisseur! Et puis... les membres de la Forêt Sombre avaient recruté... qui plus est des membres de sa propre famille, Pelage de Brume et Cœur de Tigre. Bien sûr, Etoile du Tigre ne comptait sûrement pas s’arrêter là. Oh non. Pas en si bon chemin.
Et, accessoirement, il était guérisseur…
"Clan... Sang... revenir... Le Clan du Sang... ça me dit quelque chose..."
Alors qu’il était plongé dans ses pensées, il se passa quelque chose qui ne lui était jamais arrivé auparavant – dans le camp, du moins. Brusquement, il sentit deux lourdes masses lui tomber simultanément sur le flanc et sur le poitrail. Le félin poussa un miaulement de peur qui lui sembla pitoyable quelques secondes plus tard, quand il se releva et eut identifié ses « agresseurs ». En fait, il avait une autre petite préoccupation personnelle…
« On a réussi ! On a réussi ! retentit joyeusement la voix d’une petite boule de poils que le matou connaissait bien. Tu vois, Petit Espoir, je t’avais dit qu’on parviendrait à le surprendre !
-Chut, tais toi, Petit Zéphyr! Tout le clan va nous entendre… »
Petit Espoir et Petit Zéphyr. Les chatons de Poil d’Ecureui.
Revenir en haut Aller en bas
Guerrière lumineuse ☼
Féminin
Messages : 67
Age : 16
Localisation : Quelque part dans ce monde
Humeur : Ça dépend de vous ;)
avatar
Plume d'Azur
MessageSujet: Re: Les oubliés   Dim 5 Avr - 23:58

Chapitre six


La fourrure hérissée et les pupilles réduites à deux fentes sombres, Feuille de Houx faisait toujours face au petit chat noir assis devant elle qui la fixait, la queue enroulée autour de ses pattes. Son intervention ne semblait pas avoir alerté Neige d'Hiver, qui, plus loin, enfouissait son museau dans le pelage taché de sang d'un autre de ses camarade. Le paysage semblait s'être figé, et petit à petit, il devint flou, indistinct. La guerrière cligna des yeux. Lorsqu'elle les rouvrit, un bois froid et ténébreux l'entourait. Le décor rocheux et lumineux des montagnes avait disparu. Mais pas Fléau, malheureusement.
"Feuille de Houx, enfin, miaula t'il. Nous désespérions de pouvoir te parler, après ton escapade dans les souterrains, nous t'avions cru morte. Mais nos efforts...
-Où suis-je ? s'anima soudain la chatte noire. Réponds moi ou je te tue!
-...ont finit par payer, termina le félin. Oh, j'aimerai voir ça, mais tu as beaucoup à apprendre et nous peu de temps, c'est pourquoi...
-Qui ça, nous?" le coupa t'elle en se rasseyant.
Elle s'était soudainement calmée et sa fourrure se remettait lentement en place. Il voulait discuter ? Ils allaient discuter.
"Sache que c'est pour moi un honneur d'être en présence de l'Élue, reprit-il avec un calme déstabilisant.
-De l'É... Oh, fit la guerrière avec un rire nerveux, tu as bien perdu ton temps. Cela fait plusieurs lunes que la Prophétie du Clan des Étoiles ne me concerne plus. Et quand bien même elle le serait, je ne suis pas...
-Ne te méprends pas, miaula le chat noir en se levant pour tourner autour de ladite Élue. Tu n'as effectivement pas, ou du moins plus rien à voir avec les présages de ce ramassis de chats morts. Ta place est avec les membres de la Forêt Sombre.
-Ben voyons...
-Tu seras guidée, bien entendu, continua t'il, ignorant royalement la remarque de son interlocutrice. Mais ce type d'initiation est... légèrement différent de... l'habituel.
-À commencer par le mentor."
Feuille de Houx se figea. Elle n'avait pas besoin de se retourner pour savoir qui venait de parler.
"Encore toi, gronda t'elle.
-Encore moi." Elle sentit une fourrure frôler la sienne et un regard bleu foncé la transperça brusquement.
"Pelage de Granit, si tu ne t'en va pas, je vais...
-Arrête toi là, l'interrompit Fléau. Il n'est plus celui que tu as tué... Seulement celui que tu crois avoir tué. En pire, bien entendu. Et son nom est Venin de Serpent.
-Venin de Serpent... Très bon choix. Tu le porte beaucoup mieux. Mais je ne vois pas en quoi cette pourriture est censée... m'initier, en imaginant que je me joigne à vous."
Elle avait de plus en plus de mal à garder son calme. Fléau avait cessé de lui tourner autour pour se placer aux côtés du nouvel arrivant, mais son regard glacial ne l'avait pas lâchée. Ses nerfs ne tiendraient pas longtemps.
-Il a déjà expérimenté, répondit le mâle noir. Tu crois vraiment que tu aurais pu tuer un chien faisant quatre fois ta taille et quinze fois ton poids sans l'aide d'une puissance supérieure ?"
Silence.
Le regard de la guerrière allait du regard glaçant de Fléau à celui ardent de Venin de Serpent. La colère monta si vite en elle que sa conscience n'eut même pas le temps de réagir. En une fraction de seconde, elle banda ses muscles et se jeta sur l'ancien guerrier du Clan du Tonnerre.
Elle ne vit rien. Elle sentit juste une vive douleur au visage.
Quelques secondes plus tard, le dur contact de la pierre lui fit ouvrir les yeux. La première chose qu'elle vit fût le corps de Nuage d'Érable. La chatte noire se redressa brusquement. Elle était de retour dans son monde. Quand elle vit Neige d'Hiver dans la même posture qu'auparavant, penché au dessus d'une dépouille, elle cru un instant qu'elle s'était évanouie quelques secondes, et que cette rencontre n'était qu'un rêve.
Son regard fût soudain attiré par un bruit d'égouttement. Du sang frais gouttait sur le pelage de la défunte apprentie. Feuille de Houx passa une patte sur son visage. Elle se teinta de rouge.
Non. C'était bien réel. Fléau lui avait laissé un souvenir pour le lui rappeler.
Revenir en haut Aller en bas
Guerrière lumineuse ☼
Féminin
Messages : 67
Age : 16
Localisation : Quelque part dans ce monde
Humeur : Ça dépend de vous ;)
avatar
Plume d'Azur
MessageSujet: Re: Les oubliés   Dim 4 Oct - 17:27

Coucou tout le monde! Ça faisait un bon bout de temps que je n'avais pas continué cette histoire. Et bien l'heure a sonné! J'essaierai par la suite de faire des chapitres plus longs, mais c'est pas gagné ^^" Surtout que celui-ci est un peu tiré par les cheveux…
Pour ce qui est du titre, je l'ai changé, parce que "L'espoir d'une âme meurtrie par la rancoeur", c'est un petit peu long, quand même... et surtout que je viens de découvrir comment on fait  >_< bref, bonne lecture :D


Chapitre sept :

La tanière de Brise des Nuages était pleine, et le sol du camp était tâché de sang. Au centre de la grotte principale gisaient deux corps inertes pour toujours: ceux de Griffe de Loup et Nuage d’Érable. Une apprentie et son mentor, un vétéran loyal et respecté de tous.
Agitation et anxiété étaient maîtresses des lieux; en quelques minutes, tout le clan avait été mis au courant de l'attaque soudaine des chiens. À l’écart de ses camarades qui couraient dans tous les sens, Feuille de Houx s’appliquait à nettoyer le sang poisseux – qui n’était pas le sien – recouvrant son pelage. Chaque coup de langue la dégoûtait un peu plus, mais elle en était presque entièrement maculée. Lorsqu’elle eu achevé sa toilette, elle se dirigea vers la tanière d’Etoile de Pluie. Celle-ci, qui attendait probablement sa venue, lui fit signe de venir lorsqu’elle l’aperçut à l’entrée.
« Feuille de Houx, commença la meneuse une fois qu’elle furent seules à l’intérieur. J’imagine que tu sais de quoi je veux te parler. »
L’autre hocha la tête en guise de réponse.
« Neige d’Hiver m’a rapporté que tu t’étais battue seule contre un des chiens. Et que tu l’avais tué. Tu confirmes ? »
Nouveau hochement de tête muet. La guerrière tentait de parler le moins possible, afin d’éviter trop de questions. Elle était consciente que, malgré toute la compréhension dont sa chef était capable de faire preuve, ce qu’elle estimait être la vérité ne serait plausible pour personne. Bien sûr, il était exclu de lui parler de Fléau. Elle ignorait si son clan actuel en avait déjà entendu parler, mais en tous les cas, le chat au regard glacial ne faisait pas partie d’une quelconque histoire contée par les anciens ou les vétérans.
« Tu es en droit de savoir qu’il m’a fait part de ses soupçons à ton égard, que je juge personnellement infondés. Cependant, comprend bien qu’étant donné la situation, je n’écarte aucune hypothèse. Non pas que je doute de tes capacités de guerrière, mais je ne crois pas avoir besoin de préciser qu’il me paraît hautement improbable que tu aies réussi à vaincre un tel ennemi, et de surcroît sans une égratignure.
- J’ai bien peur de ne pas pouvoir t’éclairer plus que ça, Etoile de Pluie. J’en suis désolée.
- Sache, reprit la meneuse après une courte pause, que je n’ai eu aucune conversation particulière avec Présage de la Lune à ce sujet pour le moment. Je compte le faire ultérieurement, mais si tu désires que quelque chose reste entre nous, je garderai le silence si tu me donnes un argument convaincant.
- Présage de la Lune ne m’intimide pas. Et il n’y a rien que je ne désire cacher au reste du clan.
- Feuille de Houx, miaula plus sèchement son interlocutrice. J’ai derrière moi plusieurs saisons d’expérience en tant que chef, et j’ai bien eu le temps d’apprendre à identifier la manière dont les gens se comportent lorsqu’ils omettent volontairement des détails en s’adressant à moi. Et je peux aisément t’affirmer que tu caches assez mal tes émotions. Deux de nos camarades ont perdu la vie aujourd’hui dans des circonstances auxquelles tu es liée d’une manière ou d’une autre. Si tu n’as rien à te reprocher…
- Non, la coupa brusquement la chatte noire, qui sentait ses nerfs la lâcher peu à peu. Je sais ce que pense Neige d’Hiver, et tous les raisonnements qui en découlent. Je ne pourrais pas te décrire précisément ce que j’ai ressenti lorsque j’ai affronté ce chien, parce que je n’en ai pas de souvenirs. J’ai conscience que je l’ai fait, devant témoins qui plus est, mais je n’ai aucune idée de la manière dont je m’y suis prise.
- Pourquoi ne pas me l’avoir dit directement ? s’étonna Etoile de Pluie, dont l’agacement d’avoir été ainsi interrompue avait été remplacé par un grand intérêt pour les paroles de la guerrière.
- Je... pensais que tu ne me croirais pas, miaula Feuille de Houx, un peu dérouté par la réaction de sa meneuse.
- Je te l’ai déjà dit, je n’écarte aucune possibilité, répondit la femelle grise d’un ton plus neutre. Mais supposons que je ne te croie effectivement pas. Que me réponds-tu ? »
Feuille de Houx retint soudain son souffle. Une idée s’imposa presque immédiatement dans son esprit. À défaut de parler de Fléau, certaines histoires circulant dans le Clan du Ruisseau avaient pour sujet l’une des préoccupations majeures de ses membres. Offrant à cet instant une aide précieuse, mais néanmoins dangereuse à la chatte noire.
« Et bien... commença t’elle d’un ton qu’elle voulut assuré, si ma parole ne te suffit pas,  je te prouverai ma valeur en la concrétisant.
- Que veux-tu donc tenter ?
- Le Dernier Combat. »

                                                                                        *
                                                                                       *   *

« Que tous les chats en âge de chasser s’approchent du Promontoire pour une assemblée du clan ! »
Le miaulement d’Etoile de Pluie résonna longuement avant que les félins ne sortent un à un de leur tanière pour rejoindre le pied du grand rocher. Les blessés se traînaient tant bien que mal jusqu’à leurs camarades en grognant quelque peu.
La nuit était presque tombée ; seuls quelques derniers rayons de lumière éclairaient faiblement l’intérieur du camp. En raison des tragiques évènements de la matinée, l’intégralité des guerriers valides avaient enchaîné patrouille sur patrouille. Tous étaient éreintés, mais la veillée funèbre de Nuage d’Érable et Griffe de Loup, dont les corps avaient été déplacés à l’entrée du camp, n’avait pas encore eu lieu et était certainement la raison de cette assemblée. Aussi, les félins ne cachèrent pas leur étonnement lorsqu’ils s’aperçurent que la meneuse n’était pas seule sur le promontoire : derrière elle se tenaient Présage de la Lune, Brise des Nuages et Feuille de Houx. Une telle organisation  (que le guérisseur, le lieutenant et le meneur soient en même temps sur le promontoire lors d’une assemblée) n’avait lieu d’être que lors d’une cérémonie spéciale ou pour annoncer une nouvelle extrêmement importante, or, la veillée funèbre n’appartenait pas à ces cas là. Une bruyante rumeur s’éleva dans l’assistance. Étoile de Pluie la fit taire en prenant la parole :
« Avant d’enterrer nos défunts camarades,  j’ai une annonce ainsi qu’une cérémonie importantes à faire. Cette guerrière, miaula t’elle en désignant Feuille de Houx, se porte volontaire pour effectuer le Dernier Combat. »
Cette dernière phrase provoqua à elle seule une grande agitation parmi les membres du clan. Du haut de son surplomb, Feuille de Houx percevait nettement les regards mi-admiratifs mi-effarés qui lui étaient lancés.
Tous ici – y compris Feuille de Houx – avaient dès leur plus jeune âge appris ce qu’était le Dernier Combat. À chaque mauvaise saison, le sujet revenait inévitablement. Durant cette période, le froid sévissait fortement, et parfois mortellement ; les conditions climatiques étant idéales pour que les maladies se développent, le clan était constamment exposé à une épidémie de mal vert. Lorsque tel était le cas, les conséquences étaient terribles : les nouveau nés n’avaient quasiment aucune chance de survie, et bon nombre d’anciens succombaient. Le mal vert était sans doute le principal ennemi du Clan du Ruisseau, qui ne pouvait pas le contrer, faute d’herbe à chat. Or, cette précieuse plante était rare en montagne, et la seule source accessible se trouvait sur un autre territoire. Une frontière interdite.
« Nous avons approuvé sa décision, reprit la chatte grise, mais il est nécessaire qu’il en soit de même pour vous. Alors si l’un ou l’une d’entre vous s’oppose à cela, qu’il le dise maintenant.
- Elle ne doit pas le faire ! »
Le cœur de Feuille de Houx manqua un battement lorsqu’elle reconnut la voix qui venait de retentir. Elle baissa les yeux et vit Œil de Jade fendre la foule pour venir se poster en première ligne. De larges toiles d’araignée recouvraient ses blessures. Le regard enflammé, elle reprit aussitôt :
« Vous rendez-vous compte du niveau de danger du Dernier Combat ?! Il est...
- Mortel, la coupa Etoile de Pluie d’un ton placide. Nous nous en rendons bien compte, ainsi que Feuille de Houx.
- Mais... vous l’envoyez directement au Clan des Etoiles !
- Attend, Œil de Jade ! intervint la guerrière noire. C’est moi qui l’ai voulu, je te jure que je sais ce que je fais.
- Laisse-la, renchérit soudain Neige d’Hiver. Si ce qui s’est passé dans les montagnes n’était pas une mise en scène, elle en est capable. De plus, il est bon qu’il y ait un combattant toutes les quatre saisons.
- Elle devra affronter Sauvage ! Ce sera complètement différent !
- Bien sûr que non ! cria presque Feuille de Houx, qui supportait de moins en moins bien la pression. Tu te souviens de la taille du chien ?
- Dans tous les cas, reprit le matou blanc, si elle parvient à vaincre Sauvage, elle aura définitivement prouvé sa loyauté envers nous.
- Mais non, Œil de Jade a raison ! couina Nuage de Fleur depuis l’arrière de l’assemblée. Ce n’est pas une fois morte qu’elle pourra vous prouver sa loyauté !
- Les apprentis ne sont pas autorisés à s’exprimer sur le sujet, miaula aussitôt Présage de la Lune à la novice. Cela suffit, poursuivit-il plus fort. Il faut rendre un jugement ce soir. Œil de Jade, restes-tu sur la position ? »
Le temps se figea, le temps d’un instant. Instant durant lequel Feuille de Houx supplia son amie du regard. Elle ne devait pas l’en empêcher. Il fallait qu’elle affronte ce blaireau.
« Je... Oh, Feuille de Houx, je ne sais pas si....
- Ne t’inquiètes pas, miaula doucement celle-ci. Je m’en sortirais, je te le promets. Fais-moi confiance... je t’en prie. »
Un silence de pierre prit possession des lieux. La guerrière brun-doré posa ses yeux vers Nuage d’Erable et Griffe du Loup. Elle ferma les yeux, et, restant ainsi immobile, déclara :
« Je te fais confiance. »



(Voilà, fin du chapitre, désolée pour leur petite longueur ^^’ Sinon, je voulais aussi m’excuser des petites incohérences temporelles au niveau de l’alternance entre les lieux (Clan du Ruisseau et Clan du Tonnerre). La chronologie se stabilisera dans quelques chapitres, promis !)

________________________________________________________________________________________________
Personne ne perd personne parce que personne ne possède personne.
La liberté n'est vue que par le rattachement des autres à soi même.


Le temps ne guérit pas toujours la douleur mais il t'apprend parfois à vivre avec.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les oubliés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les oubliés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Manoir Oublié
» Un anniversaire oublié [Privé]
» Mission de rang C : Le reliquaire oublié
» Un enfant oublié sur une aire d'autoroute...
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan des Nuits Brumeuses :: Vos histoires (RP)-